Un élan de solidarité inédit dans l'aviation d'affaires moderne

Le Falcon 7X mis à disposition par Dassault Aviation le 7 avril 2020 à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse.
Le Falcon 7X mis à disposition par Dassault Aviation le 7 avril 2020 à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse.

16 mars 2020. L'épidémie de coronavirus frappe la France de plein fouet. Ce n'est déjà plus un secret : le confinement va être annoncé le lendemain. Au sein de l'ONG Aviation Sans Frontières des voix s'élèvent pour intervenir. « Mettre les moyens et les compétences du monde aéronautique au service de l’humanitaire, c'est notre raison d'être ! Nous devons agir ! » Mais comment faire ? Et surtout, pour faire quoi ? Comment mettre notre expertise, en particulier celle acquise lors de la propagation du virus Ebola en Afrique, au service des acteurs de cette crise ? Mais comment agir alors que les avions d'Aviation Sans Frontières sont en Afrique et ceux de partenaires privilégiés comme Air France sont cloués au sol ?

Des échanges avec le secrétaire d'Etat chargé des transports Jean-Baptiste Djebbari révèlent que toutes les mobilisations sont les bienvenues et que le problème des transports est d'ores et déjà au cœur des préoccupations, comme le rapatriement des français à l'étranger. Mais d'autres besoins vont très vite être identifiés et celui des équipes médicales venant renforcer les établissements saturés en est un. Des heures de transport en bus ou en voiture. Des transversales mal desservies ou des distances longues. Les trajets que font les soignants, principalement à destination du Grand Est ou de la région parisienne, pourraient être considérablement améliorés. Pour y arriver, avoir recours au transport aérien sera nécessaire. Les avions d'affaires ne peuvent plus voler. Alors pourquoi pas les mettre à disposition gratuitement pour une bonne cause ? Facile à dire, bien plus difficile à mettre en pratique.

Une dynamique incroyable autour de Gérard Feldzer

Les réunions quotidiennes d'Aviation Sans Frontières se font par vidéoconférence.
Les réunions quotidiennes d'Aviation Sans Frontières se font par vidéoconférence.

A partir du dimanche 29 mars, c'est toute l'équipe d'Aviation Sans Frontières qui se met en mouvement derrière Gérard Feldzer, 7 jours sur 7, souvent plus de 12 heures par jour. L'idée est de créer une plateforme qui recense l'offre et la demande. Le soutien de Vadim Feldzer chez Dassault Aviation et de Nicolas Chabbert chez Daher est assuré dès le départ. Jean-Michel Bénard, patron de la société ITS Group, ami  de Gérard Feldzer, fait la mise en relation décisive avec Bertrand Joab-Cornu, cofondateur de la plateforme de co-avionnage Wingly. Ce dernier accepte immédiatement de mettre gracieusement Lars, Dovydas, Agapios, Dimitris et Damien, 5 développeurs de sa start-up, à disposition pour créer la nouvelle plateforme en un temps absolument record. Le dimanche qui suit, l'outil est déjà prêt ! A partir du 1er avril, ce sont chaque jour à 15h00, week-ends compris, une quinzaine d'acteurs du projet qui se réunissent par vidéoconférence autour de Gérard Feldzer pour mettre en place toute l'organisation de la mission. Jet Solidaire, partenaire depuis 2016 d'Aviation Sans Frontières, est invité à participer pour partager son expérience de plus de 10 années d'affrètements de jets privés. Faire voler des avions privés pour venir en aide à ceux qui en ont besoin fait partie de l'ADN de Jet Solidaire. Nous donnons aussi un coup de main pour obtenir la gratuité des frais d'assistance au sol et d'aéroports partout en France ou l'autorisation de prendre des images côté piste pour les journalistes réalisant des reportages sur l'opération.

De nombreux appels à la mobilisation

Les tweets de Thomas Pesquet et Anggun, parrain et marraine d'Aviation Sans Frontières
Les tweets de Thomas Pesquet et Anggun, parrain et marraine d'Aviation Sans Frontières

Le premier appel à la mobilisation est lancé par Gérard Feldzer sur BFM TV dès le 2 avril. L'astronaute Thomas Pesquet, parrain d'Aviation Sans Frontières, relaie le message la semaine suivante, toujours sur BFM TV. Emmanuel Davidson, Président de l'AOPA France, l’association de pilotes d’aviation générale, lance à son tour un grand appel auprès de toute la communauté des pilotes privés le 8 avril et invite tous ceux disposant d'une licence professionnelle et propriétaire d'un avion IFR à participer. Jet Solidaire informe tous les opérateurs d'avions d'affaires français ou basés en France et contacte bon nombre de propriétaires de jet d'affaires. AnggunJosé Garcia, l'Agence Spatiale Européenne, Dassault Aviation, Daher et beaucoup d'autres diffusent l'appel sur les réseaux sociaux. Charles Cabillic et Olivier Bécot mobilisent le réseau d'Air Affaires. Cédric Lescop, PDG de Jetfly, récolte plus de 150 heures de vol auprès de ses clients.

Près de 300 soignants transportés dès le mois d'avril

Le succès de l'opération est au rendez-vous comme le racontent les nombreux reportages à la télévision (TF1, France 2, M6, France 24, BFM TV, ...), à la radio (France Info, SudRadio, ...), dans la presse écrite (Le Figaro, Le Parisien, Nice-Matin, Ouest-France, ...) et sur le web. Plus de 500 pilotes s'inscrivent et une centaine de missions remplissent le tableau des vols dès le mois d'avril. Près de 300 soignants sont transportés avec 24 opérateurs différentes au cours des 4 premières semaines de l'opération. 52 aéroports et aérodromes sont concernés. Il s'agit d'un élan de solidarité inédit dans l'aviation d'affaires moderne. Le personnel soignant transporté puise dans cette aide logistique une belle énergie pour mener à bien sa mission auprès des malades.

Les premiers vols

17 soignants sont transportés dès le premier jour de l'opération, le 7 avril 2020, au départ de Toulon, Avignon, Nice et Marseille à destination de Mulhouse. Dassault Aviation met un Falcon 7X à disposition et Daher un TBM 700 et un TBM 910. Une première journée de vols solidaires bien remplie à découvrir en photos :

Les avions mis à disposition

La majorité des avions mis à disposition des soignants sont des avions monomoteurs à hélice de type Daher TBM 700 et 910 ou Pilatus PC-12 et des bimoteurs à hélice comme le Diamond DA42 ou le Piper PA-34 Seneca. Parmi les avions à réaction, il y a des jets de la famille des Cessna Citation CJ, le Dassault Falcon 2000 ainsi que les Dassault Falcon 7X et 8X.

Pilatus PC-12
Cessna Citation CJ
Dassault Falcon 2000
Dassault Falcon 7X
Dassault Falcon 8X

La chaîne de la solidarité aérienne ne cesse de s'allonger : Dassault, Daher, Total, Air BP, Wingly, la DGAC, Jetfly, l'AOPA France, Air Affaires, VallJet, Astonsky, Edeis, Advanced Air Support, Air Service Basel, ENAC, ISAE-SUPAERO, ... et bien d'autres encore. Mais il y a également tous ces travailleurs de l'ombre chez Aviation Sans Frontières sans lesquels rien n'aurait été possible :

Une équipe extraordinaire

Anne, Yasmine, Michel et Francine et Alain abattent un travail de titan. Ils créent une liste des CHU et ARS en partant d'une feuille blanche, puis les contactent individuellement par téléphone afin de les informer de l'opération : « Plus besoin de faire des voyages en voiture de plusieurs heures pour rejoindre les premières lignes de la crise sanitaire, nous vous mettons gratuitement des avions à disposition ! »

Côté de l'organisation des vols, c'est le baptême du feu pour Claudine, cheffe pilote adjoint et nouvellement arrivée chez Aviation Sans Frontières. Avec Edouard, EricTanguy et Jean-Yves, il s'agit de choisir les avions les plus adaptés pour chaque mission et de gérer tous les aspects pratiques, notamment la gestion du carburant mise à disposition gratuitement par Total et Air BP.

N'oublions pas le précieux travail quotidien d'Alain Mérour qui  gère le site internet et assure la coordination avec les ingénieurs de Wingly.

Dernière équipe à féliciter, mais non des moindres, Mary-Anne, Juliette, Cécilia et Etienne qui font des miracles pour obtenir la visibilité indispensable dans les médias et assurer que l'information soit bien diffusée, notamment auprès des soignants. Ils mobilisent aussi notre parrain Thomas Pesquet, notre marraine Anggun, ainsi que Michel Drucker et José Garcia, pilotes passionnés qui prennent le relais dans les médias pour informer les soignants. De leur côté, Léa et Raphaël de l'agence Uprightly, très impliqués dès le départ de l'opération, contactent les députés responsables des groupes parlementaires, le Président des Maires de France et les préfets pour que l'information diffuse le plus vite possible.

La prochaine étape

Aviation Sans Frontières ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Désormais, elle travaille pour rassembler tout le Personnel Navigant Commercial (PNC) français afin de constituer une réserve civique PNC pour apporter leur soutien aux services de santé et aux soignants. Un nouveau challenge déjà bien engagé qui rappelle encore une fois que le ciel est bien la seule limite de cette formidable ONG.

S. D.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Carine (jeudi, 07 mai 2020 14:23)

    Bravo !!! Très belle solidarité !

  • #2

    Nicolas (vendredi, 08 mai 2020 16:41)

    Toujours disponible le frérot pour aider les autres ! Aviation sans frontières et Jetsolidaire sont au top pendant cette période. Bravo !

  • #3

    Mayensson (vendredi, 08 mai 2020 21:12)

    J’ai eu la chance de voyager par ce biais lors de mon renfort covid à l’hôpital de Mulhouse depuis Cannes..
    je tenais à remercier très chaleureusement tous les pros et propriétaires ayant permis ce transport ultra rapide, confortable et magique!!!!
    Mille MERCI(s).....

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information ou de cotation.

Do not hesitate to contact us if you need any information or for a price request.

 

Jet Solidaire - 10, rue du Colisée - 75008 Paris

E-mail : info@jetsolidaire.com

Téléphone : +33 9 62 62 48 41

 

Inscription à notre newsletter (2 à 3 par an) :